ADRIANA FOLCO
ADRIANA FOLCO

ADRIANA FOLCO

Éléphant

Italie
ADRIANA FOLCO

Dans le monde du cirque, les femmes qui, seules, dressent, soignent et présentent en piste des éléphants se comptent sur les doigts d’une main. Adriana en fait partie. Elle porte le nom de Folco comme son père Amadeo qui lui a appris à bien connaître les éléphants pour leur apprendre l’ABC du travail en piste. Leur répertoire est, en grande partie, le même que celui qu’ils utilisent à l’état naturel, par exemple lorsqu’ils se dressent pour attraper les branches hautes. Le grand-père d’Adriana n’était autre que le grand Franz Althoff qui présentait une quinzaine de pachydermes et quatre-vingt chevaux dans son immense cirque hippodrome, celui-là même qu’on voit dans le film « Le plus grand Cirque du Monde » avec John Wayne et Claudia Cardinale. 

Adriana exprime une personnalité propre où la rigueur du travail le dispute à la féminité. Pour reprendre une expression souvent galvaudée, elle souffle à l’oreille de ses éléphants. Avec ses élèves Baby et Sharon, elle a développé une complicité qui se poursuit bien au delà du rond de sciure. Beby, sa favorite, âgée d’environ quarante-deux ans, fut durant plusieurs années vedette du spectacle du Lido. Sharon, qui a le même âge faisait partie du trio que présentèrent longtemps ses parents, Amadeo et Fransziska. 

Adriana a obtenu des récompenses dans les plus grands festivals : Grenoble en 2006 (Etoile de bronze), Massy (Chapiteau de cristal 2007, Piste de bronze 2015), Namur 2007, Saint-Paul-lès-Dax (Pomme de Pin d’argent).

Textes : Christian Hamel – Photos : Christian Sudre

Découvrir aussi